Informations

Blog pour vous accompagner dans la préparation de vos voyages

Photographie: Julie et Vicente Granger

Retrouvez-moi

  • Pinterest
  • Instagram
Rechercher
  • Julie Voyage

L'Amazonie en saison des pluies, à quoi s'attendre ?

Mis à jour : 27 sept 2019

Avant d’aller en Amazonie on a souvent peur de deux choses, le temps si c’est la saison des pluies et les bêtes … Quoiqu’il en soit foncez y et voici pourquoi.

Avec mon copain nous voulions, dès notre premier voyage en Colombie, aller en Amazonie mais ça tombait en pleine saison des pluies, ça nous a donc découragé. Quand nous sommes retournés en Colombie l’année suivante encore au mois de mars, nous nous sommes dit que c'était maintenant ou jamais, tant pis pour la saison des pluies.

Donc direction la ville de Leticia au milieu de la forêt amazonienne accessible seulement en avion. En atterrissant une pluie diluvienne comme on en voie rarement nous a accueilli en Amazonie, mais bon ça ne nous a pas du tout découragé.

A peine arrivés on se sent vraiment petit et impuissant face à la violence de cette pluie et de l'orage. Heureusement ça n'a pas duré, et à vrai dire nous n'avons eu qu’une ou deux averses durant nos 4 jours en Amazonie, le ciel était voilé ce qui n’était pas plus mal comme ça il ne faisait pas trop chaud. Donc si vous hésitez à aller en Amazonie parce que ce n'est pas la "bonne saison" allez y parce que justement il n'y a pas de bonne ou de mauvaise saison, que ce soit la saison sèche ou la saison des pluies il y a des avantages et inconvénients pour chacune d’entre elles. Pendant la saison des pluies le prix des avions, des logements et des excursions est nettement moins cher. Il y a aussi beaucoup moins de monde, nous n’avons pas croisé d’autres touristes pendant nos excursions, ça aurait été dommage d’aller jusque là-bas pour être dans une foule de touristes. La saison des pluies permet aussi de se balader facilement en lancha (pirogue à moteur) ce qui est très agréable. Et malgré quelques averses nous avons eu beaucoup de soleil, mais voici un petit exemple de ce que nous avons eu :




Si maintenant vous hésitez à partir en Amazonie à cause des animaux et autres bêtes là c'est autre chose, parce que je ne vais pas vous mentir c’est quand même intense.

Par contre, une des idées reçues sur l'Amazonie c'est qu'à coup sûr on va voir soit un serpent, soit un jaguar ou un paresseux passer devant nous, mais c'est plus compliqué que ça. Les animaux sentent notre présence et à moins de faire une excursion de plusieurs jours dans la forêt pour s'éloigner de la ville il y a très peu de chance de croiser des animaux. En tout cas nous n'en avons pas vu, mais nous avons pu observer de nombreuses espèces d'oiseaux et des dauphins roses (à Puerto Nariño). Faites attention car certaines « réserves » capturent des animaux sauvages pour les mettre « en liberté » dans leur réserve et ainsi faire plaisir aux touristes qui viennent en Amazonie comme s’ils iraient au zoo, alors ne vous laissez pas avoir. Concernant l’excursion de plusieurs jours en forêt c’est la bonne façon d’observer des animaux sauvages, plusieurs hôtels le proposent, mais attention ce n’est pas donné à tout le monde. Nous avons dormi trois nuits en cabanes au milieu de la forêt et c’était déjà intense alors je n’imagine pas dormir dans un hamac en plein milieu de la jungle.

Par contre niveaux insectes on a été servi ! Je suis extrêmement peureuse des insectes en temps normal, mais en Amazonie je n’ai pas eu le choix de revoir mon seuil de tolérance. Nous avions aussi fait le choix de dormir dans une réserve naturelle type Eco-lodge qui proposait quelques bungalows perdus dans la forêt. Vous pourrez trouver tous les styles en Amazonie, mais bon c’est dommage d'aller jusqu'en Amazonie pour dormir dans un hôtel en dur comme si on était en ville. Pour en revenir aux insectes, c’était le festival, il y a bien sûr les moustiques qui dévorent chaque centimètre de peau non couvert, l’anti-moustique et réellement indispensable, par contre l’odeur éloigne les animaux alors c’est à utiliser avec parcimonie si vous voulez en voir.


Dans notre cabane nous avons eu des fourmis géantes, des gros papillons de nuit (je déteste ça) et des cafards, mais ce n’est rien à côté des deux mygales que nous avons trouvé un soir en allant nous coucher sur le toit de notre bungalow et au pied de notre lit 😱 là c’était flippant. On est ressortie pour appeler le gérant de la réserve qui l’a assommé avec un balai pour l’enlever. Il n’avait pas l’air si inquiet, en Amazonie les mygales sont considérées comme les gardiennes de la maison car elles mangent les autres petites bêtes. Apparemment elle ne nous aurait pas mordue sauf si on lui avait marché dessus.

Gardez bien en tête ces deux règles d’or :

- Ne pas prendre de nourriture avec soit même dans un sac fermé.

- Bien fermer vos valises pour ne pas emporter de petites bébêtes avec vous.


Bon franchement, ce n’était pas insurmontable alors surtout ne vous freinez pour quelques bêtes ce serait trop dommage, moi j’y retournerais sans hésiter.