Informations

Blog pour vous accompagner dans la préparation de vos voyages

Photographie: Julie et Vicente Granger

Retrouvez-moi

  • Pinterest
  • Instagram

DEUX JOURS DANS LA DEATH VALLEY

La Death Valley n’est pas super connue et pourtant c’est réellement un parc à ne pas rater si vous êtes en Californie ou au Nevada ! Bien sûr votre expérience dans le parc dépendra surtout de la saison à laquelle vous y aller, nous y étions fin mars et c’était parfait. Ça restera le souvenir le plus mémorable de notre voyage, une journée dans la Death Valley vaut à elle seule ce road trip. L’accès au parc est vraiment très simple, il y a plusieurs entrées dans la Death Valley. Pour le logement c’est plus compliqué vous n’aurez pas vraiment le choix.

Je vous partage aussi certaines choses à savoir avant d'aller dans la Death Valley, qui ne s'appelle pas comme ça pour rien, mais aussi mon retour d'expérience !

De Sequoia National Park à la Death Valley

Nous avons quitté tôt le matin Sequoia parc et ses deux mètres de neige pour arriver en fin de journée aux étendues désertiques de la Death Valley, le changement de paysage était drastique !

Impossible de traverser la Sierra Nevada au niveau de Sequoia et Kings Canyon, il aurait fallu remonter jusqu’au Yosemite en espérant que les routes ne soient pas fermées à cause de la neige. Nous avons donc rejoint la highway 65 jusqu’à Bakersfeild, puis la 58, la 14, l’interstate 395 pour arriver à la Death Valley par la 190 via Panamint Springs. C'était une longue et magnifique route de 6h !

 

Quand visiter la Death Valley ?

Juillet et aout à éviter

Il faut absolument éviter juillet et aout voire juin et septembre si possible, car les températures à l’ombre sont de minimum 40°C, vous ne pourrez donc pas profiter agréablement de la richesse cachée de ce parc.

Le printemps dans la Death Valley

Le mieux est d’y aller au printemps, de mars à mai, nous y sommes allés fin mars et avons eu des températures entre 20°C et 25°C la journée, parfait pour faire de belles randonnées, et 7 à 10°C la nuit. Quelques heures avant notre arrivée il y a même eu une grosse averse dans la Death Valley, certaines routes étaient carrément inondées ! Mais durant nos deux jours nous avons eu un grand soleil.

C'est apparemment la saison la plus touristique, quand nous y étions les hôtels et campings étaient complets mais nous n’avons vraiment pas ressenti la foule.

Et l'hiver alors ?

L’hiver est aussi une bonne saison (10°C à 20°C), mais je trouve dommage d’aller dans la Death Valley avec des températures aussi "basses".

 

Se rendre à la Death Valley

Vous pouvez accéder au parc par 5 entrées en fonction d’où vous venez.

Au Nord

Via la route 267 qui passe par Scotty’s Castle, cette entrée vous permettra de découvrir le nord du parc qui est souvent délaissée car il y a moins d’aménagements touristiques.

A l’Est

Via la route 374 qui passe par Beatty parfait pour aller ou venir de Las Vegas.

A l’Ouest

Via la route 190 qui passe par Panamint Spring, parfait si vous venez/allez du côté de Sequoia park comme nous.

Au Sud

Via la route 178 qui traverse Bad Water, parfait si vous venez/allez du côté de Los Angeles.

Découvrir la

Death Valley 

en une journée

Nous sommes arrivés aux alentours de la Death Valley vers 16h, nous avons donc pu profiter d’une petite demi-journée supplémentaire.

1er STOP Father Crowley Overlook Sur la route 190 à une quinzaine de kilomètres avant (ou après) l’embranchement avec la route 178 (avant l'entrée dans la Death Valley). C'est un superbe un superbe canyon rouge, approchez-vous le plus possible, la vue est incroyable.

En partant de notre camping à Furnace Creek nous avons décidé de commencer par visiter l’Ouest du parc.

2ème STOP Mesquite Flat Sand Dunes Ce ne sont pas les seules dunes de sable de la région mais ce sont les plus larges et les plus hautes, simplement magnifique. Au départ il y a beaucoup de monde et les dunes sont marquées de traces de pas, mais il n’y a pas de chemin tracé alors éloignez-vous le plus possible pour vous retrouver seul au milieu d’un paysage incroyable. Je crois que ça a été mon endroit préféré de la Death Valley.

 

Ensuite nous voulions aller à Mosaic Canyon, pas très loin des dunes, mais impossible de trouver la route, aucun panneau ne l’indiquait donc on a laissé tomber. Nous avons ensuite appris que le canyon était fermé quand nous y étions.

 

3ème STOP Salt Creek On accède au parking via une route de graviers très courte, puis il y une petite balade de 10 minutes à faire en suivant un ponton en bois. Rien de super impressionnant, c’est simplement une zone « verdoyante » grâce à un petit court d'eau, présent en hiver et au printemps, chose assez inattendue au milieu de la Death Valley. Ce court d'eau est habité par des petits poissons appelés Pupfish, originaire de la Death Valley qui vivent dans des conditions extrêmes.

 

4ème STOP Golden Canyon Cet endroit est vraiment particulier, on se promène entre des collines dorées assez aveuglantes à cause de la réflexion du soleil. Il y a un chemin principal mais je vous conseille de vous enfoncer un peu entre les collines pour être seul, par contre souvenez-vous bien du chemin, parce que c’est un vrai labyrinthe et tout se ressemble ! Il y a aussi trois randonnées possibles dont le parcours, le temps et la difficulté sont détaillés à l’entrée du Golden Canyon.

 

5ème STOP Artist Palette On nous avait vendu cette vue sur les montagnes comme incroyable grâce à ses superbes couleurs, mais nous avons été assez déçus. Les photos qu’on a vu sur internet devaient être très contrastées, ou peut-être faut-il y aller au coucher de soleil, car ça n'avait rien de coloré. Je ne vous conseille pas vraiment cet endroit mais par contre la balade en voiture pour en sortir est vraiment cool. Encore une fois ici le chemin est plus important que la destination.

 

6ème STOP Badwater Le point le plus bas des États-Unis à 85,5 mètres sous le niveau de la mer. Mais cet endroit est surtout incroyable car en s’avançant on se retrouve au milieu de la vallée de la mort et entouré de montagnes.

 

7ème STOP Zabriskie Point On y est arrivé 1h avant le coucher de soleil, c’était vraiment magnifique. On a vu sur l’ensemble du Golden Canyon, et quand le soleil se couche on comprend vraiment pourquoi il porte ce nom. Mais ce n’est pas là que nous voulions admirer le coucher de soleil, alors nous avons vite repris la voiture pour aller au dernier stop de la journée.

 

8ème STOP Dante's View On a mis 1h pour y arriver depuis Zabriskie Point car la route est étroite et en mauvaise état. En arrivant le spectacle est magnifique, à 1669m d’altitude, la vue sur toute la vallée de la mort est à couper le souffle. On s’est assis avec une bière et des chips pour regarder le soleil se coucher derrière les montagnes qui bordent la Death Valley, un spectacle incroyable pour finir cette folle journée. Si vous n’avez qu’un seul coucher de soleil à admirer à la Death Valley c’est depuis Dante’s View qu’il faut le voir ! Par contre il a fait assez froid en haut au printemps alors prévoyez un pull et un coupe-vent. Pour info nous y étions fin mars et le soleil s’est couché à 18h20, soyez-y une vingtaine de minutes avant !

 

À voir également à la Death Valley

Une journée c’était court, même si nous avons fait tout ce que nous avions prévu il y a d’autres parties de la Death Valley que nous avons malheureusement raté.

 

Ubehebe Crater Nous voulions vraiment aller voir ce cratère volcanique de 1km de diamètre et vieux de 7000 ans bien qu’il soit assez éloigné de tout dans le nord du parc, mais la route était inondée car il avait plu la veille de notre arrivée.

 

Mosaic Canyon Accès via une route non goudronnée à Stovepipe Wells, la durée totale de la randonnée est de 3h environ, et elle n’est apparemment pas très difficile, mais ça grimpe un peu.

 

Devil’s hole C'est une fente dans le sol remplie d’eau qui proviendrait des nappes phréatiques. La profondeur est inconnue mais on sait qu’il y a au moins 150m ! Cette caverne aquatique abrite la population de devil's hole pupfish endémique de cette « oasis ». Nous n’y sommes pas allés, ça n’a apparemment pas grand intérêt car on ne peut pas s’en approcher et vu de l'extérieur ça n'a pas l'air très impressionnant. Si vous voulez en savoir plus voici un reportage sur Devils's hole et ses pupfish.